janvier 17, 2017 Sécurité Pas de commentaire

Un établissement gérant 5 hôpitaux de l’est de Londres et une quarantaine d’écoles de Bordeaux sont tombés dans les filets d’un ransomware.

Selon nos confrères de Sud-Ouest, pas loin d’une école bordelaise sur deux a été la victime d’une attaque informatique. Le phénomène a démarré en septembre et s’est accéléré jusqu’aux vacances de Noël, pour toucher au total les serveurs d’environ 40 établissements sur les 101 écoles que compte la préfecture de la Gironde. Un audit est en cours pour tenter de déterminer l’origine de l’infection. L’adjointe au maire en charge de l’éducation, Emmanuelle Cuny, parle d’une attaque « sans précédent ».

S’il est encore trop tôt pour se montrer catégorique, l’infection semble provenir d’un ransomware qui s’est diffusé de machine en machine. Comme le note le site spécialisé DataSecurityBreach, l’Académie de Bordeaux dispose d’un contrat avec l’éditeur d’antivirus TrendMicro, pour le produit Internet Security. Reste à savoir si cette protection a été dupée par les cybercriminels ou si – comme c’est plus probable -, elle n’a pas été correctement installée dans les établissements victimes du fléau. Selon Sud-Ouest, les données pédagogiques sont menacées par cette épidémie.
Lire l’article complet sur Silicon.fr : La moitié des écoles de Bordeaux victimes d’un ransomware

Ecrit par catherine geoffroy